© Felix Broede

Ori Kam

Salué par le New York Times comme « une présence attrayante et engageante sur scène », l’altiste Ori Kam s’est produit en tant que soliste sur certaines des plus importantes scènes du monde.

Après ses débuts à l’âge de 16 ans avec l’Orchestre philharmonique d’Israël sous la baguette de Zubin Mehta, il a été immédiatement réengagé. Depuis, il a joué avec pratiquement tous les orchestres d’Israël, le National Symphony à Washington DC, le New Jersey Symphony, le Bronxville Symphony, le Manhattan Philharmonia et le Sinfonia Varsovia.

M. Kam donne fréquemment des récitals et s’est produit à travers les États-Unis, l’Europe et Israël. Son récital au Weill Recital hall de Carnegie Hall a fait l’objet de critiques telles que  » (Kam est) un altiste soliste rare  » et  » le jeu de M. Kam (était) à la fois mature et exubérant de jeunesse « . En tant qu’interprète avide de musique de chambre, M. Kam est l’altiste du Jerusalem String Quartet.

Il a fondé l’Israel Chamber Music Society et a été l’altiste du Whitman String Quartet, lauréat du prix Naumburg. Indépendamment, il s’est produit aux côtés d’artistes tels que Isaac Stern, Daniel Barenboim, Andras Schiff, Itzhak Perlman et Pinchas Zukerman. Il s’est produit également avec la Chamber Music Society of Lincoln Center et a été artiste invité dans de nombreux festivals, dont ceux de Salzbourg, Verbier, Tangelwood, Aspen, Santa-Fe, Schleswig-Holstein, La Jolla, la Schubertiade et le Jerusalem Chamber Music Festival, pour n’en citer que quelques-uns. M.

Kam est né de parents israéliens à La Jolla, en Californie, en 1975, et a grandi en Israël. Il a commencé son éducation musicale à l’âge de 6 ans, et a commencé à jouer de l’alto à 15 ans. En Israël, il a étudié avec le professeur renommé Chaim Taub, et entre 1994 et 1997, il a étudié avec Pinchas Zukerman et Patinka Kopec à la Manhattan School of Music à New York. Plus tard, il a terminé ses études avec Wilfried Strehle à l’Université pour les arts de Berlin.

Entre 2004 et 2006, il a été membre du Berliner Philharmoniker. M. Kam a remporté plusieurs prix et récompenses, notamment le prix suisse du Concours international de musique de Genève, le prix « Pagannini » du Concours international Lionel Tertis et, en 1995, le concours de concerto de la Manhattan School of Music. La saison dernière, il a reçu le grand prix du S&R Washington Award. De 1990 à 2000, il a bénéficié de bourses d’études de la Fondation culturelle Amérique-Israël.

Depuis 2009, il occupe un poste de professeur d’alto à l’Université de Genève. En 2007, il a publié son premier enregistrement commercial sous le label « Berlin Classics » du Double concerto pour alto et clarinette de Bruch, qu’il a enregistré avec sa sœur Sharon. Un CD des 12 Fantaisies de Telemann pour alto solo a suivi en 2010 sur le même label. On peut aussi l’entendre sur les labels Decca et Naxos. Il a enregistré « Le Marteau Sans Maitre » de Pierre Boulez, dirigé par Boulez lui-même, pour Deutsche Gramophone. Le Jerusalem Quartet enregistre régulièrement pour Harmonia Mundi. Septembre 2017