2019 Tag

Philippe Graffin

Classe de Violon Dès l’obtention de son premier prix au Conservatoire de Paris, Philippe Graffinpart aux Etats-Unis pour étudier avec le violoniste Josef Gingold, ancien élève d’Eugène Ysaÿe et à l’université de Bloomington (Indiana). En 1987, il s’installe aux Pays-Bas et tout en faisant des débuts remarqués avec l’orchestre de chambre de la radio dirigé par Ernest Bour, Philippe Graffin se perfectionne avec les violonistes russes Philipp Hirschhorn et Wiktor Liberman. Lors d’un concours à Graz, Sir Yehudi Menuhin le distingue et l’invite à Londres afin...

Sabine Vatin

Chef de chant Sabine Vatin effectue ses études musicales au Conservatoire National Supérieur de musique et de danse de Paris où elle obtient les premiers prix de musique de chambre, de piano, d’accompagnement, de clavecin, basse continue et de direction de chant. Depuis 1987, elle y enseigne à son tour la formation musicale aux chanteurs. Chef de chant en 1986 à l’Opéra de Paris et en 1987 au Festival d’Aix-en-Provence, elle occupe cette fonction au Théâtre du...

Miguel da Silva

Classe de musique de chambre et d'alto Miguel da Silva débute très jeune ses études au Conservatoire National de Région de Reims, sa ville natale. Puis il entre au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris où il est l’élève de Serge Collot. Il y obtient le Premier Prix de musique de chambre et celui d’alto, ce dernier à l’unanimité avec vote spécial du jury. En 1985, il remporte le Premier Grand Prix au Concours international...

Laurent de Wilde

Classe de Jazz Laurent de Wilde est musicien et écrivain. Né en 1960 aux États-Unis, il s’installe en France en 1964 et fait ses études à Paris jusqu’à l’École Normale Supérieure de la rue d’Ulm. Il repart alors pour les États-Unis et apprend le piano jazz à New York où il réside durant huit ans. Il commence à s’y produire professionnellement à la fin des années 80, et y enregistre ses premiers disques en compagnie de...

Marie-Josèphe Jude

Classe de piano Née d’un père français et d’une mère sino-vietnamienne, c’est à Nice que Marie-Josèphe Jude commence le piano, (avec Juliette Audibert puis Anne Queffélec) et la harpe (avec Elisabeth Fontan-Binoche). Encouragée par Gyorgy Cziffra, elle entre dès l’âge de 13 ans au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris où elle reçoit l’enseignement d’Aldo Ciccolini pour le piano et de Jean Hubeau pour la musique de chambre. Artiste des plus précoces, elle obtient à...