Festival 2019 : Du 25 août au 15 Septembre

Le Festival Ravel, co-produit par Musique en Côte Basque et l’Académie International de Musique Maurice Ravel, a ancré sa 3e édition sur un projet artistique ambitieux.

21 concerts ont été programmés dans différents lieux de la Côte Basque qui marquent désormais un riche travail de collaboration avec les municipalités partenaires : les églises de Saint-Jean-de-Luz, Ciboure, Saint-Pée-sur-Nivelle et Urrugne, le Théâtre Quintaou d’Anglet, La Luna Negra et le Théâtre Michel Portal de Bayonne, et enfin l’Auditorium Ravel, le Jaï Alaï, le Kiosque et le cinéma Le Sélect de Saint-Jean-de-Luz.

32 master classes ont été présentées en public, dont une dédiée aux scolaires, en violon, alto, violoncelle, piano, musique de chambre ainsi que celles consacrées au compositeur en résidence Philippe Manoury, et celles affectées à la production de La Périchole.

Les concerts ont permis au public de se plonger dans une très grande diversité de répertoires, depuis le XVIe siècle à nos jours, consacrant les musiques de Gabrieli à Philippe Manoury, compositeur en résidence de l’Académie. Outre Berlioz et Offenbach célébrés en 2019, les auditeurs ont pu entendre les œuvres signées Praetorius, Bach, Haydn, Mozart, Beethoven, Berlioz, Chopin, Brahms, Bizet, Gounod, Lalo, Franck, Wagner, Chausson, Duparc, Saint-Saëns, Ysaÿe, Fauré, Boulanger, Duruflé, Stravinski, Szymanowski, Messiaen, Chostakovitch et bien évidemment Ravel. Sans oublier les musiques improvisées avec Thomas Ospital et Daniel Roth, le quintette de jazz Nota Bene, le New Monk Trio de Laurent de Wilde réuni pour la première fois à la scène aux côtés de Vincent Peirani. Le répertoire populaire basque, quant à lui, a été représenté par la Messe des Corsaires de Juan Urteaga, les danses populaires enlevées de l’Harmonie de Biarritz, ou encore le chanteur souletin Pier Pol Berzaitz dans son propre répertoire.

Plus de 100 œuvres ont ainsi été interprétées et offertes au public.

Pour ce qui est des interprètes, de prestigieuses phalanges ont participé à cette édition, telles que l’orchestre Les Siècles de François-Xavier Roth, l’ensemble Pygmalion de Raphaël Pichon, l’Orchestre national Bordeaux Aquitaine, l’Orchestre Français des Jeunes, l’Orchestre Symphonique du Pays Basque, le Quatuor Diotima. Parmi les solistes invités, outre d’anciens lauréats de l’Académie Maurice Ravel, Renaud Capuçon, Bertrand Chamayou, Gérard Caussé, Jean-Frédéric Neuburger, Edgar Moreau, se sont également produit Karine Deshayes, Laurent de Wilde, Philippe Cassard, Vincent Peirani, Thomas Ospital, Daniel Roth, ainsi que les professeurs de l’Académie Michel Béroff, Marc Coppey, Claire Désert, Philippe Graffin et Miguel da Silva. Sans compter les 65 jeunes talents inscrits à l’Académie se répartissant entre master classes et concerts.

Enfin, l’Atelier lyrique de l’Académie 2019 réunissant 13 jeunes talents (7 chanteurs et 6 instrumentistes) a travaillé 15 jours durant sous la direction de Sabine Vatin et Vincent Vittoz pour présenter, en clôture du festival, La Périchole, une production du Festival Ravel qui partira en tournée en Nouvelle Aquitaine au cours de la saison.

7 587 spectateurs ont assisté aux 21 concerts.

2 181 spectateurs ont assisté aux 32 master classes.

Le Festival Ravel 2019 a donc accueilli près de 10 000 spectateurs.

La presse s’est fait largement l’écho de la montée en puissance du Festival Ravel à travers cette 3e et flamboyante édition.