Invité
Compositeur
Lazcano

Ramon Lazkano

Ramon Lazkano (Saint-Sébastien, 1968) a étudié la composition à Saint-Sébastien, Paris et Montréal; il a obtenu un Premier Prix de Composition du CNSMD de Paris et le Diplôme d’Etudes Approfondies en Musique et Musicologie du XXème siècle à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales. Il a reçu, entre autres, le Prix de Composition de la Fondation Prince Pierre de Monaco et le Prix Georges Bizet de l’Académie des Beaux-Arts. Il a été en résidence auprès du Jeune Orchestre National d’Espagne et de l’Ensemble 2e2m, ainsi qu’au Festival Musica de Strasbourg.

Son séjour à Rome (à l’Académie Royale d’Espagne et à l’Académie de France Villa Médicis) lui a permis de mener une réflexion sur la composition et son propos, qui se cristallise en une pensée sur l’intertextualité et l’expérience du son, à l’origine d’œuvres emblématiques telles que Ilunkor (commande de l’Euskadiko Orkestra Sinfonikoa), Hauskor (commande de l’Orquesta de la Comunidad de Madrid) et Ortzi Isilak (commande de l’Orquesta Nacional de España). En juin 2012, le festival Musica Viva de Munich présente Ilunkor avec l’Orchestre Symphonique de la Radio de Bavière dirigé par Peter Eötvös, alors que la Biennale de Venise programme Ortzi Isilak avec Shizuyo Oka et l’Orchestre Symphonique d’Euskadi dirigé par José Ramón Encinar en 2014. Kairos Music a publié un disque monographique contenant les trois œuvres (Ilunkor, Ortzi Isilak, Hauskor).

Entre 2001 et 2011, Ramon Lazkano a travaillé à son Igeltsoen Laborategia (Le Laboratoire des Craies), une large collection de pièces de musique de chambre composée de plusieurs cycles, qui prend comme référence le “laboratoire expérimental” du sculpteur Jorge Oteiza et en particulier le concept de craie en tant que matériau d’inscription, d’érosion et de mémoire liée à l’enfance, dont le propos esthétique culmine avec Mugarri (2010), commandée par l’Association Espagnole d’Orchestres Symphoniques et l’Orchestre Symphonique de Navarre. Les pièces du Laboratoire ont été créées en Autriche, Allemagne, Pologne, France, Mexico et Espagne; l’ensemble recherche à Francfort, l’Ensemble 2e2m à Paris, Ars Musica à Bruxelles et Monday Evening Concerts à Los Angeles ont programmé des concerts-portrait du Laboratoire, et deux cds monographiques ont été enregistrés par les ensembles recherche et Smash.

Après le Laboratoire, ses œuvres portent une nouvelle attention à l’architecture et la durée, comme dans Lurralde (Territoire) pour quatuor à cordes, écrit pour le Quatuor Diotima, et le diptyque sur des poèmes d’Edmond Jabès extraits de son livre La mémoire et la main; Main Surplombe, créé au festival Ars Musica de Bruxelles en mars 2013, et Ceux à Qui, commande de la Fondation Coupleux-Lassalle, créé par les Neue Vocalsolisten et l’Ensemble L’Instant Donné au Festival Éclat de Stuttgart en février 2015. En juin 2015, l’Ensemble Musikfabrik dirigé par Peter Rundel crée Erlantz commandé par la Fondation Siemens et le Goethe Institut.

Le Festival d’Automne à Paris lui consacre en 2016 un portrait en trois concerts, avec notamment la commande et la création de Ravel (Scènes),  ainsi que des extraits de son Laboratoire des Craies par l’Ensemble Intercontemporain et Matthias Pintscher.

Ramon Lazkano s’est impliqué dans plusieurs projets pédagogiques dont le but a été de développer la sensibilité des jeunes envers la musique contemporaine. Le dernier de ces projets a eu lieu en 2012 avec l’Orchestre de Poitou-Charentes; des enfants entre 8 et 10 ans sans formation musicale ont été les destinataires d’une œuvre, Vogue le Navire, composée pour eux et pour les solistes de l’orchestre. Le documentaire réalisé pendant les séances a été sélectionné par le Festival du Film de l’Éducation d’Evreux.

Ramon Lazkano a enseigné l’orchestration au Conservatoire National de Région de Strasbourg et la composition à l’École Supérieure de Musique de Catalogne à Barcelone. Il est actuellement professeur d’orchestration au Centre Supérieur de Musique du Pays basque “Musikene”, dont il a dirigé le Département de Composition, Direction e Technologies de 2011 à 2016. De 2003 à 2015, il a été également directeur du cycle de musique contemporaine du festival Quincena Musical de Saint-Sébastien.

Parmi les festivals qui ont programmé sa musique: Éclat Stuttgart (2015), Monday Evening Concerts Los Angeles (2015), Biennale Venezia (2014), Ars Musica Bruxelles (2013, 2012, 1996), Musica Viva Munich (2012), Unerhörte Musikreihe Berlin (2012), Festival de Alicante (2012, 2001, 1999), Festival Hispano Mexicano Puentes (2012), Impuls Halle (2011), Gamper – Bowdoin Music Festival (2011), Salzburg Biennale (2011), Ultraschall Berlin (2010), Festival Internacional de Monterrey (2010), Nuova Consonanza Roma (2010), Novelum Toulouse (2010, 2000), Osterfestival Innsbruck (2009, 2010), Bludenz (2009), Warsaw Autumn (2008), WhyNote Dijon (2005, 2007), Moscow Autumn (2007, 2005, 2003, 1996), Printemps des Arts Monte-Carlo (2014, 2004), Musica Estrasburgo (2005, 1999), Présences Radio France Paris (2003, 1992), RomaEuropa (2002), Europäischer Musik Sommer Berlin (2001), New Music Now Londres (2001), Philharmonic Green Umbrella New Music Series Los Angeles (1999), International Society of Contemporary Music Copenague (1996), Musica senza Frontiere Bolonia (1995), Gaudeamus Muziekweek Amsterdam (1991, 1992). Sa musique a été interprété, parmi d’autres, par l’Orchestre Philharmonique de Radio France, Orchestre de la Radio de Bavière, Orchestre Symphonique d’Euskadi, Jerusalem Symphony Orchestra, Hermitage Orchestra, Orchestre National d’Espagne, Orchestre de la Radiotélévision Espagnole, Bilbao Orkestra Sinfonikoa, solistes du Los Angeles Philharmonic, Orquestra de Cadaquès, solistes du Russian National Orchestra, solistes de l’Orchestre de Monte Carlo, et les ensembles Intercontemporain, Recherche, Smash, Musikfabrik, Talea, l’Instant Donné, Neue Vocalsolisten, Diotima, Wiener Collage, Cairn, Ictus, Taller Sonoro, Kuraia, Trio Arbós, Accroche Note, Plural Ensemble, Les Jeunes Solistes, Sigma Project, …